Découvrez l'histoire du Marron Glacé

La culture de la châtaigne

Le châtaignier est apparu depuis la fin des dinosaures.

Ce sont les légions romaines qui, de retour de la lointaine Asie mineure, l’auraient implanté sur le sol français. Au moyen âge, le châtaignier surnommé « l’arbre à pain » tant sa composition est proche de celle des céréales, est l’arbre de la providence en cas de famine : bois d’œuvre et de chauffage, tanin pour les cuirs, et bien sûr la châtaigne consommée en fruit, en farine ou séchée.

Au XVIIeme siècle le Sieur Pierre François de Varenne nous donne les premières indications sur les recettes appelées « marron glacé » et « marron au sec » qu’il confectionnait pour la cour de Louis XIV. Jusqu’au XIXeme siècle le marron glacé est considéré comme une confiserie de grand luxe fabriquée pour les grandes occasions pour l’élite française. 

Marron ou châtaigne ?

Châtaigne et marron sont les fruits d'un même arbre, le châtaignier. Quelle différence alors ? Là où la châtaigne peut contenir deux ou trois fruits, le marron, variété améliorée de la châtaigne, n'a pas de peau à l'intérieur de sa bogue et mûrit seul. Il reste entier, non cloisonné et donne ainsi tout naturellement son appellation "marron" en confiserie. À deux ans, le châtaignier reçoit une greffe bien spécifique afin d’obtenir un fruit bien formé. De fait, il se distingue de la châtaigne de par sa grande taille, sa forme ovale régulière et sans ride. Les châtaigniers dits "à marrons" sont ceux qui produisent moins de 12% de fruits cloisonnés. A ne pas confondre avec le marronnier d’Inde, cher à nos cours d’école, dont le fruit, logiquement appelé marron, n’est pas comestible.

Marron ou châtaigne ?

L'art de la dégustation

Au commencement, une fragrance, un effluve, un parfum. Puis un arôme, un goût, une saveur. En fait, une expérience unique. La dégustation ressemble à une véritable cérémonie, presque aussi longue qu'a duré la vie du marron à ce jour. On peut s'apprêter à fermer les yeux. D'abord, sortir le marron glaçon du réfrigérateur. Résister quelques minutes pour que le marron revienne à température ambiante puis le partager. Le marron glacé est un fruit délicat. Il se doit d'être ouvert en deux tout en douceur afin de découvrir la chair translucide du fruit humecté de son sirop de confisage. Puis vient la mise en bouche, yeux fermés.


Expédition rapide

Envoi sous 48 à 72 heures

Paiement sécurisé

Réglez en toute sérénité

Service après-vente

À votre disposition